Présidentielle 2020: Qui sera plébiscité au PDCI-RDA pour contrer Amadou Gon Coulibaly et la machine RHDP ?

17 mars 2020 / Par La Rédaction
Désormais il ne reste qu'une seule véritable formation politique pour affronter le RHDP. En effet, ce n’est plus un secret, c’est officiel depuis le jeudi 12 mars à l’issue d’un conseil politique élargi à toutes les instances du parti, Amadou Gon Coulibaly a été désigné pour défendre le parti  pour l’élection présidentielle d’octobre 2020.

Aussi, Guillaume Soro serait hors-jeu avec ses ennuis judiciaires. Quant à Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé bien qu’acquittés par la CPI, sont aussi hors-jeu, car ils ont été condamnés par la justice ivoirienne. Pascal Affi N'Guessan de son côté peine à rassembler le FPI et Mamadou Coulibaly, lui n’arrive pas à s’imposer. Même si en politique rien n'est impossible car la politique ivoirienne réserve tellement d'inconnus, il faut éviter de tirer rapidement des conclusions actives vu que rien ne s'acquiert facilement en Côte d'Ivoire.

Par ailleurs, la seule éventuelle  candidature qui pourrait perturber les stratèges du RHDP reste celle du PDCI, comme l'adage le dit on n'apprend pas à un vieux singe à faire les grimaces.

Dans les starting-blocks, les choses sérieuses se peaufinent. Les grandes écuries politiques battent le rappel des troupes. Cependant, du côté du parti cinquantenaire, les choses sérieuses se précisent au parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA). Le parti d’Henri Konan Bédié qui entend revenir au pouvoir, en Octobre 2020.

Nous avons souligné dans un précédent article publié sur notre page Facebook: "Le président HENRI KONAN BEDIE, tout comme le Président ALASSANE OUATTARA, est un fin stratège silencieux et discret. Il ne laisse rien entrevoir sur une éventuelle candidature, créant ainsi la confusion dans les camps adverses et même dans sa famille politique. Par conséquent, l'éminent homme d'affaires JEAN-LOUIS BILLON et le banquier  Tidjane Thiam restent tapis dans l’ombre, masquant ainsi la stratégie du PDCI-RDA. "

Cette incertitude, pourrait profiter au RHDP.

Tidjane Thiam, doté d'une réputation solide, avait été qualifié par certains tabloïds suisses d'« Obama de la finance ». Diplômé de l'École polytechnique et de l'École des mines de Paris, Tidjane Thiam avait repris les commandes de la banque Suisse en 2015, après avoir repositionné avec succès l'assureur britannique Prudential.

Toutefois, le manque de maîtrise du climat politique ivoirien, pourrait être un handicap pour lui car la politique ivoirienne est complexe.
Laisser un commentaire

*Please complete all fields correctly

WhatsApp chat